Fermer le menu

Rencontre avec un personnel de l'université

Pierrick Tranouez, laboratoire LITIS

Ingénieur de recherche au laboratoire LITIS - EA4108, UFR Sciences et Techniques

"La recherche est un domaine passionnant parce qu’on est confronté en permanence au summum de la connaissance humaine sur un sujet donné, édifice auquel on s’efforce d’apporter sa petite pierre."

  • Présenter votre métier en quelques mots (depuis combien de temps êtes-vous en poste à l’université ? quelle est votre fonction ? quels sont vos principales missions ?)

Je suis ingénieur de recherche à l’université de Rouen Normandie depuis le 1er décembre 2008, après avoir été ingénieur de recherche contractuel ou post-doc à l’université du Havre, à l’université de Rouen et au CNRS.

La spécialité décrite dans ma fiche de poste de la BAP E (informatique) s’intitulait « Chef de projet ou Expert en modélisation et calcul scientifique ». En poste au sein du laboratoire LITIS, c’est « Chef de projet en modélisation scientifique » qui s’applique le mieux.

Si j’exerce une activité transversale dans l’organisation du laboratoire et de son système d’information, mes deux principales missions sont l’appui à ou la conduite de projets de recherche et de valorisation.

Pour la recherche mes thématiques principales sont au nombre de deux. La première est la modélisation et la simulation à base d’agents de systèmes complexes, notamment leurs caractéristiques multiéchelles, appliquées à la mobilité et au risque. La seconde est l’analyse d’images de documents, notamment par des méthodes d’apprentissage machine, et plus particulièrement de documents patrimoniaux : manuscrits, journaux etc.

En ce qui concerne la valorisation je participe à l’intégration de notre laboratoire dans l’écosystème numérique normand, par exemple par l’organisation d’événements comme Research’up, destinés à améliorer les collaborations entre laboratoires et entreprises. Je mène également certains développements logiciels du laboratoire, comme la suite logicielle libre DocExplore ou PIVAJ, notre logiciel destiné à analyser et restituer automatiquement la structure de journaux numérisés, actuellement licencé aux Bibliothèques Nationales de Finlande et du Pays de Galles.

  • Quelle est votre complémentarité entre votre métier d’ingénieur de recherche et vos activités d’enseignement ?

Cela me permet de baser mon enseignement sur des pratiques professionnelles personnelles, au-delà du (nécessaire) théorique. J’enseigne par exemple la valorisation numérique du patrimoine dans le parcours « Valorisation du Patrimoine Naturel et Culturel » du Master mention Histoire. Or, j’ai participé au montage d’expositions réelles de valorisation du patrimoine documentaire, notamment avec DocExplore, et je travaille pour PIVAJ et DocExplore avec des professionnels du domaine (archives, bibliothèques) : je peux mettre cette expérience pratique et ce réseau professionnel au service de mes étudiants.

  • Comment pourriez-vous encourager un étudiant qui souhaite poursuivre ses études dans les domaines de la recherche ?

Dans le fond des choses la recherche est un domaine passionnant parce qu’on est confronté en permanence au summum de la connaissance humaine sur un sujet donné, édifice auquel on s’efforce d’apporter sa petite pierre.