Fermer le menu

Vue aérienne - MSA - Rouen

La rénovation énergétique des bâtiments de l’URN

Dans le cadre du plan de relance du gouvernement, l’université de Rouen Normandie a obtenu un peu plus de 900 000 euros pour la poursuite de ses efforts en faveur de la rénovation énergétique de son patrimoine immobilier.

Une démarche engagée

Depuis de nombreuses années, la maîtrise des consommations énergétiques ainsi que le confort des usagers est un réel enjeu pour l’établissement. Engagée  dans une véritable démarche de maîtrise de ses consommations, cette subvention permet à la Direction des Ressources Immobilières (DRI) de poursuivre la démarche engagée depuis 2004 sur les différents campus. Cette stratégie, inscrite dans le Schéma Pluriannuel de Stratégie Immobilière (validée au CA en janvier 2020) se décline selon 4 axes :

  • Mettre en place un management de l’énergie (audit énergétique dès 2006, mise en place d’une structure « énergies équipements techniques » à la DRI ;
  • Améliorer la performance des bâtiments ;
  • Optimiser les contrats d’exploitation et de fourniture d’énergies (marché de chauffage avec intéressement mis en place depuis 2004) ;
  • Sensibiliser et former les utilisateurs et les gestionnaires (formation d’étudiants, de techniciens et de cadres), actions réalisées en partenariat avec l’ADEME (Agence de la transition écologique).

Le parc immobilier de l’université de Rouen Normandie représente 305 000 m2 et comporte 70 bâtiments sur 8 sites géographiques. Un patrimoine appartenant à 89% à l’état . Les surfaces destinées à l’enseignement représentent 50% du total et celles destinées à la recherche 23%. En 2019, la facture énergétique représente 10% des dépenses de fonctionnement de l’établissement hors masse salariale, soit un coût de 3 945 047 euros TTC.

> Accès au plan des campus

Des rénovations d'ampleur

Sur le campus de Mont-Saint-Aignan, les rénovations des bâtiments 26A (présidence) et 4 (Michel Serres), pensées et réalisées afin de limiter significativement les besoins de chauffage, en sont de parfaits exemples.

Le bâtiment 4 a ainsi été développé dans le cadre d’un appel à projets PREBAT avec pour objectif de réduire de 60% les consommations énergétiques.

Parallèlement, la DRI suit de près les recherches d’optimisation tarifaire. Par exemple, pour le bâtiment 4, l’abonnement au réseau de chaleur urbain a été renégocié à la baisse.

 

Plan Prebat : Programme de recherche et d’expérimentation sur l’énergie dans le bâtiment, initié par le plan climat 2004-2012 du gouvernement français.

L’objectif de ce plan climat, assorti des nouvelles mesures découlant du Grenelle de l’environnement, était de ramener d’ici 2012 les émissions de gaz à effet de serre à leur niveau de 1990 et de les diviser par quatre à l’horizon 2050. La mission du PREBAT est d’expérimenter et de diffuser de nouvelles solutions qui permettent d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments neufs et existants, résidentiels ou tertiaires.

Des projets en cours financés par le plan de relance de l'État

Afin de redresser rapidement et durablement l’économie française, un plan de relance exceptionnel de 100 milliards d’euros est déployé par le Gouvernement autour de 3 volets principaux : l’écologie, la compétitivité et la cohésion. Ce plan de relance, qui représente la feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays, propose des mesures concrètes et à destination de tous.

L’objectif premier de cette mesure du plan de relance est de décarboner le bâti sur l’ensemble du territoire français tout en relançant l’économie au bénéfice de tous les acteurs, et en créant un maximum d’emplois.

Dans ce cadre, plusieurs opérations sont en cours et seront terminées en 2021 :

Campus de Mont Saint Aignan

Bâtiment 7 – Satie : 815 513 euros d’investissement

  • Modernisation des installations d’éclairage
  • Modernisation de la régulation et de la supervision des installations CVC (Chauffage, ventilation et climatisation)
  • Rénovation énergétique des toitures

Bâtiment 38 – Tillon : 61 500 euros d’investissement

  • Modernisation du système d’éclairage

Bâtiment 43 – Technicum : 28 000 euros d’investissement

  • Modernisation du système d’éclairage

 

De nombreux autres projets engagés ou à l'étude

La rénovation technique et fonctionnelle du site de Tilly à Évreux s’achève. En matière énergétique, outre l’isolation thermique des toitures, les travaux comprenaient aussi le remplacement complet des luminaires par des systèmes à LED.

L’appel d’offres pour l’isolation thermique des toitures du Technicum est en cours.

Il est prévu la modernisation de la production de chauffage du site Pasteur avec le remplacement d’une des trois chaudière par une chaudière à condensation qui pourrait générer 15 à 20% d’économie d’énergie.

Le site du Campus Santé, actuellement alimenté par la chaufferie gaz du CHU, sera prochainement raccordé sur un RCU (Réseau de Chaleur Urbain) Métropolitain alimenté par la chaufferie bois de la petite Bouverie.

D’autres projets majeurs de rénovation n’ont pas encore obtenu leur financement complet mais sont d’ores et déjà à l’étude pour continuer à réduire les consommations d’énergie et améliorer leur confort d’usage. Les bâtiments 11 (Staps4), 17 (Langevin), 26A (Jean-Marc Duclos) et 32B (Gymnase) sont concernés, tout comme la rénovation des toitures terrasses du bâtiment principal de l’UFR Sciences et Techniques au Madrillet.

Depuis un an, le recrutement d’un économe de flux a permis de poursuivre les réflexions engagées pour la mise en œuvre d’un plan de comptage et pour le développement des actions de communication sur l’énergie. Des actions concrètes vont être mises en œuvre sur ces sujets en 2021 et 2022.

 

 

Dernière mise à jour : 01/06/21

Date de publication : 27/05/21