Fermer le menu

Annie Ernaux, diplômée de l’URN, prix Nobel de Littérature

Annie Ernaux, ancienne étudiante de l’université de Rouen Normandie, s’est vu attribuer le prix Nobel de Littérature ce jeudi 6 octobre. L’écrivaine, née en 1940 à Lillebonne, avait fait une partie de ses études à l’URN dans les années 1960. Aujourd’hui, elle est devenue la première autrice française à recevoir la consécration suprême dans le monde littéraire.

Condition féminine et relations sociales

Née en 1940 en Seine-Maritime, à Lillebonne, Annie Ernaux passe son enfance en Normandie, et reçoit une éducation traditionnelle. Après une expérience de fille au pair à Londres en 1960, elle rejoint l’université à Rouen, où elle étudie les Lettres et obtient son CAPES en 1966 puis l’agrégation en 1971. Elle publie son premier ouvrage en 1974, intitulé Les Armoires vides, et obtient de nombreux prix comme le Prix Renaudot en 1984 pour La Place, et le Prix Marguerite Yourcenar en 2017 pour l’ensemble de son œuvre.
Sa littérature, très largement inspirée de sa biographie, aborde des thématiques telles que les hiérarchies sociales, la condition féminine, l’avortement, les relations familiales, notamment la relation au père.

Un colloque en 2013 à l'URN

En 2013, Annie Ernaux était venue pendant trois jours à l’URN, à l’initiative du laboratoire CEREdI (Centre d’étude et de recherche éditer-interpréter), pour participer à un colloque consacré à l’intertexualité dans son œuvre.

Par la suite, les Actes du colloque ont été publiés, sous la direction de Robert Kahn, Françoise Simonet-Tenant et Laurence Macé aux éditions des PURH.
Cette dernière, maîtresse de conférences en littérature française du XVIIIe siècle à l’URN, revient sur ce moment qu’elle avait beaucoup apprécié. « Elle est revenue à l’Université quand on l’a sollicitée pour un colloque sur l’intertextualité dans son œuvre. Les spécialistes les plus importants d’Annie Ernaux étaient présents, y compris internationaux comme Lyn Thomas. Elle a assisté aux trois jours du colloque, assise au premier rang. Non seulement elle est intervenue, mais elle a parlé après chaque communication. Elle s’est rendue très disponible pour les étudiants, elle a signé des dédicaces ».

La première autrice française lauréate du Prix Nobel de Littérature

Dix-septième femme à recevoir le Prix Nobel de Littérature, la première Française, Annie Ernaux a vu son œuvre récompensée ce jeudi 6 octobre. « Je considère que c’est un très grand honneur qu’on me fait et, pour moi, en même temps, une grande responsabilité, une responsabilité qu’on me donne en me donnant le prix Nobel », a réagi Annie Ernaux au micro de la chaîne de télévision suédoise SVT.

 

Dans la foulée, le Président de la République Emmanuel Macron a réagi sur Twitter.

 

 

Date de publication : 06/10/22