Fermer le menu

Rencontre avec un enseignant-chercheur de l'Université

Fanny Simon-Lee, laboratoire NIMEC

Professeur des universités à l'IAE Rouen Normandie et directrice adjointe du laboratoire NIMEC (Normandie Innovation Marché Entreprise Consommation - EA 969)

"J'essaie de mettre en œuvre des méthodes pédagogiques innovantes en amenant les étudiants à conduire des projets innovants."

  • Quelle est l’articulation entre vos enseignements et la recherche ?

Ma principale thématique de recherche concerne l’étude de la créativité dans les entreprises. J’étudie plus particulièrement le fonctionnement des équipes qui sont à l’origine d’idées nouvelles et les actions déployées par ces équipes pour parvenir à obtenir du soutien pour leurs idées et les transformer en innovation. Je m’intéresse également aux différents facteurs organisationnels comme la culture de l’entreprise, les dispositifs d’innovation et le mode de leadership qui facilitent la créativité et j’analyse leur impact sur la motivation des équipes à proposer de nouvelles idées. Finalement, les entreprises travaillent de plus en plus avec des communautés externes pour générer des innovations : communautés d’utilisateurs, d’experts ou universitaires. Je m’intéresse donc au transfert de connaissances entre ces communautés et l’organisation et des problématiques en termes d’innovation et créativité et notamment l’appropriation des idées venant de l’extérieur, et inversement la diffusion des idées générées au sein de l’entreprise au delà de ses frontières.

 

  • Quelles sont vos thématiques de recherche ?

Ces thématiques s’articulent directement avec mes enseignements puisque je donne des cours d’innovation, créativité ou conduite du changement. J’essaie de mettre en œuvre des méthodes pédagogiques innovantes en amenant les étudiants à conduire des projets innovants. Le contenu théorique des cours porte sur des concepts de gestion et management : gestion du processus d’innovation, du portefeuille de projets innovants et management des individus impliqués dans la génération des idées et leur développement. Au delà des capacités de tel ou tel individu à être créatif, on peut travailler à développer sa faculté à générer de nouvelles idées. De même, les manageurs de demain devront apprendre à négocier avec la direction des entreprises des conditions favorables pour que leurs équipes puissent innover. Il est donc important de comprendre quels sont les facteurs qui vont accroître la performance des équipes et de savoir adapter son mode de management afin de répondre aux attentes de ses collaborateurs.

 

  • En quoi consiste la recherche dans le champ Économie / Gestion ?

Les champs de recherche et méthode en économie / gestion sont très large. De façon générale, les recherches en gestion cherchent à décrire, de comprendre, d’expliquer ou de prédire des phénomènes liés aux organisations. Au sein du NIMEC, laboratoire de sciences de gestion, les chercheurs travaillent sur 3 thématiques principales :

  • l’innovation et les collaborations inter-entreprises ou entre les salariés,
  • le marketing et la consommation,
  • la performance des organisations alliée à leur management des ressources humaines et au contrôle de gestion.

Nous utilisons des méthodes diverses : entretiens avec des professionnels travaillant en entreprise, questionnaires auprès de salariés ou consommateurs, expérimentations, observations dans des contextes de consommation ou de travail.

 

  • Comment s’intègrent vos travaux de recherche sur le territoire normand ?

Je suis actuellement directrice de thèse de plusieurs doctorants. Mes recherches et celles de mes doctorants s’effectuent au sein d’entreprises normandes dans différents secteurs d’activité : banques, start-ups, entreprises de haute technologie. Le territoire normand est riche d’entreprises innovantes. Certains écosystèmes sont également très dynamiques notamment dans le domaine des transactions électroniques sécurisées ou de l’innovation dans l’agriculture. Nous cherchons à comprendre le fonctionnement de ces écosystèmes pour pouvoir reproduire les facteurs de succès et appréhender les challenges auxquels ils font face.

 

  • Comment pourriez-vous encourager un étudiant qui souhaiterait poursuivre ses études dans les domaines de la recherche ?

Dans le domaine des sciences de gestion, les perspectives de carrière sont nombreuses et variés. Les étudiants qui effectuent une thèse en sciences de gestion sont particulièrement recherchés par les écoles de commerce et les perspectives restent bonnes à l’université. Des cabinets de consultants commencent également à rechercher de tels profils. Nos recherches s’inscrivent au cœur des problématiques des entreprises et permettent de mieux comprendre les enjeux qui animent nos sociétés. Les activités d’un chercheur sont multiples et passionnantes : études sur le terrain, construction d’une revue de littérature, présentation des travaux en colloque, échanges avec des professionnels….