Fermer le menu

Rencontre avec un personnel de l'Université

Adeline Mahieu, INSPE Normandie Rouen – Le Havre

Ingénieure pédagogique, INSPE Normandie Rouen - Le Havre

"Mes missions ont davantage une influence indirecte sur la vie des étudiants puisque l’accompagnement des enseignants a pour conséquence l’évolution des façons d’enseigner."

  • Présenter votre métier en quelques mots. Quelle est votre fonction ? Quelles sont vos principales missions ?

Après avoir enseigné le Français Langue Étrangère pendant 10 ans en France et au Moyen-Orient, j’ai décidé de me spécialiser en ingénierie pédagogique multimédia en suivant un master en ligne. J’exerce donc depuis 2 ans le métier d’ingénieure pédagogique à l’université de Rouen Normandie à l’INSPE, institut chargé de former aux métiers du professorat, de l’éducation et de la formation.

En tant qu’ingénieur pédagogique, mon métier est d’accompagner les enseignants à l’utilisation d’outils numériques au service de la pédagogie. Je travaille donc en étroite collaboration avec les enseignants et avec mes homologues du SUN. J’insiste sur le terme « numérique » qui est bien différent d’« informatique » car, même si j’utilise un ordinateur au quotidien, je ne suis ni informaticienne, ni geek !

Mon rôle principal est d’accompagner les enseignants à l’hybridation de formations, c’est-à-dire la réflexion autour de la scénarisation des formations avec des moments en présentiel et des moments d’activités en ligne, grâce notamment à la plateforme pédagogique UniversiTICE.

Par ailleurs, je conçois et anime des ateliers de formation à destination des enseignants de l’Université. Ces ateliers portent sur la pédagogie et l’utilisation d’outils numériques qui permettent de solliciter les étudiants durant un cours de manière innovante, et ainsi de revenir à chaud, sur les éventuelles incompréhensions. Dans ce cadre, je propose par exemple un Escape Game pédagogique aux doctorants, qui ont des missions d’enseignement, notamment afin de les sensibiliser à la pédagogie universitaire.

 

  • Quel impact à votre métier dans le cursus de l’étudiant ?

J’interviens auprès des étudiants lors de la présentation des outils proposés par l’Université (UniversiTICE, boite mail, ENT…) ou pour répondre aux sollicitations d’un enseignant sur un aspect précis comme la création d’un livre numérique avec les étudiants en M1 MEEF, par exemple.
Mes missions ont davantage une influence indirecte sur la vie des étudiants puisque l’accompagnement des enseignants a pour conséquence l’évolution des façons d’enseigner et donc un impact sur la motivation, l’attention, la professionnalisation et le taux de réussite des étudiants.

 

  • Vous coordonnez les actions d’innovation du PédagoLab, expliquez-nous

Le Pédagolab est un pôle d’innovation pédagogique qui a pour objectif principal de dynamiser, au sein de l’INSPE, des actions pédagogiques dites innovantes, recourant ou non aux technologies numériques. Ce pôle est constitué d’une maitresse de conférence, Anne Cordier, d’une technicienne en audiovisuel, Charlotte Henocque, et d’une assistante de communication, Juliette Héquet.

Le PédagoLab s’inscrit dans un projet plus large : ouvrir un Centre de Simulation Éducative dès 2020. Son objectif sera de confronter les professeurs en formation à l’INSPE à des situations pédagogiques ou éducatives spécifiques fictives mais réalistes afin de les préparer au mieux à leur vie professionnelle. Par exemple : deux étudiants en Master MEEF sont filmés jouant l’un un parent, l’autre un enseignant dans une salle aménagée en bureau, pendant que le reste du groupe assiste à ce jeu de rôle à travers un écran dans une autre salle. S’ensuit un débriefing avec un enseignant qui permet de revenir sur les interventions de chacun des deux acteurs et de discuter de cette situation angoissante pour la plupart des enseignants en formation.