Consulter la version mobile Rester sur cette version

Annuaire


CATHERINE WEISMANN ARCACHE


MAITRE DE CONFERENCES

Tél : +33 2 35 14 70 10
catherine.weismann-arcache@univ-rouen.fr



DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE
PSYCHOLOGIE ET NEUROSCIENCES DE LA COGNITION ET DE L'AFFECTIVITE
Maitre de Conférences HDR en Psychologie Clinique et Psychopathologie Co-directrice Équipe Traumatismes Individuels et Familiaux Co-responsable Licence 3éme année Responsable D.U. Travail avec les familles

Disciplines enseignées

Clinique et psychopathologie enfance, prime enfance, Clinique et Psychopathologie Relation et de la Parentalité Naissance vie psychique Cliniques et actuelles; apprentissages, symptôme, handicap, dysharmonies psychotiques, autismes, sublimation Approches éducatives et transmission. Méthodologie évaluation psychologique : Wechsler, Piaget, Dessins, tests projectifs (Rorschach, TAT, CAT, Patte-Noire, Scenotest. Apport des méthodes projectives au diagnostic différentiel Méthodologie recherche

Thèmes de recherche

- Clinique et Psychopathologie Petite enfance/enfance, Parentalité/Famille - Développement psychique : troubles et « handicaps » actuels, Anachronismes et dysharmonies ; psychoses et autismes - Clinique des apprentissages - Sublimation et processus de pensée dans les situations extrêmes : haut potentiel, troubles dys, dyspraxie et autisme Asperger, filiations particulières. - Méthodologie : Évaluation Psychologique approfondie (entretien, observation, Wechsler, Piaget, et méthodologie Projective de l'école de Paris)

CV

Psychologue clinicienne
Maitre de Conférences Habilitée à diriger les Recherches en Psychologie Clinique et Psychopathologie
Co-directrice Equipe Traumatismes Individuels et Familiaux
Laboratoire PSY-NCA
Responsable DU Travail avec les Familles
Membre CNU 16ème section
Chercheur associé au Laboratoire de Psychologie Clinique et Psychopathologie Paris Descartes.
Ex Psychologue scolaire et formatrice au Diplôme d'Etat de Psychologie scolaire

Habilitation à diriger les recherches novembre 2013: 
L'anachronisme et la dysharmonie comme organisateurs contemporains des processus de développement, de pensée, et de parentalité

Doctorat de psychologie clinique et psychopathologique de l'université Paris 5 René Descartes, Mention très honorable avec félicitations à l'unanimité. « Quand j'étais grand ». le développement et la temporalité psychiques à l'épreuve de la précocité intellectuelle. Directeur : Pr R. Debray

D.E.A. en Psychologie Clinique, Pathologique et Psychanalytique de Paris 5, Mention Bien. Major de la promotion.
DESS de Psychologie Clinique et Psychopathologique de Paris 5
Diplôme d'Université de Psychologie Projective option jeunes adultes et adultes, de Paris 5
Diplôme d'État de Psychologie Scolaire, Université Paris 5.

1- PUBLICATIONS ACL 2006-2014
1a- Articles dans des revues internationales ou nationales avec comité de lecture répertoriées par l'AERES ou dans les bases de données internationales (ISI Web of Knowledge, Pub Med...)


21] Bellevergue S., Weismann-Arcache C. (2015, In Press). Pratique du psychologue clinicien dans une MDPH: du puzzle instituionnel à la subjectivation de l'enfant handicapé. Neuropsychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent.
[20] Weismann-Arcache C. (2014). De la clinique des apprentissages à l’apprentissage de la clinique avec Rosine Debray. Psychologie clinique et Projective, 2014/1 n° 20, p. 199-211
[19] Weismann-Arcache C. (2014). La communication handicapée : les enfants surdoués et les enfants autistes ont-ils encore un corps ? L’autre n’est pas une donnée. Altérités, corps et artefacts. Hermès, La Revue, N°68, CNRS Éditions, 82-88.
[18] S. Tordjman Jean Xavier, N. Coulon, S. Kermarrec, D. Cohen, G. Bronsard, C.Weismann-Arcache, M. Botbol, B. Lauth, M. Barburoth, V. Ginchat and E. Somogyi. (2014, In Press) Gene X Environment Interactions in Autism Spectrum Disorders: Role of Epigenetic Mechanisms. Frontiers in Psychiatry, Vol.5 (53), 1-17.
[17] Weismann-Arcache C.(2013) « Parents tardifs, enfant précoce? » Assistance médicale à la procréation et haut potentiel intellectuel. Psychiatrie de l’enfant, 56(2) 467-484 PUF
[16] Weismann-Arcache, C. (2013). Les mauvaises graines. Retentissement des problématiques d’infertilité sur le jeu des identifications croisées parents/enfants. La solitude des parents « auto-entrepreneurs », Dialogue,199, 33-41.
[15] Weismann-Arcache C. et Tordjman S. (2012) « Relationships between Depression and High Intellectual Potential » Depression Research and Treatment Volume 2012, Article ID 567376, 8 pages doi:10.1155/2012/567376
[14] Weismann-Arcache C. (2011). L’intelligence « surdéveloppée », une héritière de la dépression infantile? Psychologie Clinique et Projective,17, 279-296.
[13] Weismann-Arcache C. (2010). La dyspraxie, un objet neuroscientifique pour la psychanalyse. Neuropsychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, 58, 391–397
[12] Weismann-Arcache C. (2010). L’adolescent savant : penser la mort pour rêver d’amour (Devenir des sujets dits surdoués à l’adolescence, étude longitudinale), Et la mort ? Revue Adolescence 28(2) 347-360
[11] Weismann-Arcache C. (2009). L’acte poétique chez l’enfant. Topique, 109, 139-155
[10] Weismann-Arcache, C . (2007). Le WISC IV à l’épreuve de la clinique. Nouvelle lecture illustrée par le haut potentiel et la dyspraxie. Bulletin de Psychologie, Hors série Deuxièmes entretiens de la Psychologie 2006, 60, 130-133
[9] Weismann-Arcache, C. (2007). Process of Thinking in the Hyperactive « Exceptionnally Gifted Children ». Yansitma, Psychopathology and Projective tests, 4(7-8), 83-91.
[8] Weismann-Arcache, C. (2006). Les nouvelles équations symptomatiques infantiles ou la recherche du sujet perdu. Perspectives Psy, 45(4), 318-330.
[7] Weismann-Arcache, C. (2006). Hétérogénéité ou dysharmonie, approche clinique du fonctionnement mental des enfants à haut potentiel. Numéro Spécial Bulletin de Psychologie, 59, 481-489.
[6] Weismann-Arcache, C. (2006). Les kinesthésies chez les enfants « surdoués » : présence, absence, particularités. Revista de la Sociedad Española del Rorschach y Métodos Proyectivos 18, 74-81.
[5] Weismann-Arcache C. (2005). Incidence des destins de la libido sur la pensée, chez une fille et un garçon dits surdoués. Le masculin, Psychologie clinique et projective, 11, , 177-203.
[4] Weismann-Arcache C. (2005). On prescrit un QI, L’Information Psychiatrique, 81(3), 205-209
[3] Weismann-Arcache C. (2004). De l’usage du contretemps chez les enfants surdoués , Le temps du corps Médecine, Psychanalyse, Anthropologie, Champ psychosomatique, 30, 45-58.
[2] Weismann-Arcache C. (2003). Des dinosaures à Internet, les nouvelles expressions symptomatiques infantiles. Neuropsychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, 51, 186-190
[1] Weismann-Arcache C. (2000). Les enjeux de l'examen psychologique du jeune enfant. Organisation et désorganisation psychiques chez le jeune enfant, Psychologie clinique et projective, 6, 85-99.



Informations Complémentaires

1-a Ouvrages scientifiques et chapitres d'ouvrages

[20] Weismann-Arcache C. (2014) Commentaire du texte de R. Debray « L’examen psychologique de l’enfant à la période de latence ». Dans Chagnon J.Y. (dir.) Les textes fondamentaux de la psychologie clinique. Paris : Dunod
[19] Weismann-Arcache C. (2014) Commentaire du texte de J. Guillaumin, « Une définition de l’examen psychologique ». Dans Chagnon J.Y. (dir.) Les textes fondamentaux de la psychologie clinique. Paris : Dunod
[18] Weismann-Arcache C. (2014) La dyspraxie. Dans J.Y. Chagnon (dir.) Approche clinique des troubles instrumentaux. Paris : Dunod, 167-217
[17] Weismann-Arcache C. (2014) Tic, TOC, TCA, clinique des troubles d’apparence obsessionnelle. Dans M. Emmanuelli (dir.), Les troubles du registre obsessionnel chez l’enfant et l’adolescent : quelle organisation psychique ? Paris : Érès, 18-33
[16] Weismann-Arcache, C. (2012) Sublimation chez l’enfant et éducation. La sublimation selon les âges de la vie. Dans S. de Mijolla-Mellor (dir.), Traité de la Sublimation (p.250-270). Paris : PUF.
[15] Weismann-Arcache, C. (2012) Commentaire « A. Freud, L’évaluation pathologique ». Dans J.Y.Chagnon (dir.), 45 Commentaires de Textes en psychopathologie psychanalytique (p.198-205). Paris : Dunod.
[14] Weismann-Arcache, C., (2012) Commentaire « Mises M., Révision des concepts d’arriération et de débilité mentale » Dans J.Y.Chagnon (dir.), 45 Commentaires de Textes en psychopathologie psychanalytique (p.254-263). Paris : Dunod.
[13] Weismann-Arcache, C. (2011) Définition et cadre clinique de l’examen psychologique de l’enfant et de l’adolescent. Dans J.Y. Chagnon (dir.) L’examen psychologique de l’enfant et l’utilisation des mesures. Conférence de consensus (p.71-124) coordonné par R. Voyazopoulos, L. Vannetzel, L.A. Eynard. Paris : Dunod,
[12] Weismann-Arcache, C. (2011). Rêver d’amour pour penser la mort, les théories sexuelles infantiles comme traitement psychique de la mort. Dans R. Scelles, F. Pommier (dir.), Mort et travail de pensée. Points de vue théoriques et expériences cliniques (p.171-188). Toulouse : Érès.
[11] Weismann-Arcache, C. (2010). Le dessin comme support d’étude du développement psychique. Dans S. Tordjman, G. Nevoux (dir.) Le dessin des enfants à haut potentiel, de la créativité à la psychopathologie (p.54-73). Rennes : Presses Universitaires de Rennes.
[10] Weismann-Arcache, C. (2010). Investissement scolaire et créativité chez l’enfant en période de latence : apport des méthodes projectives. Dans S. Settineri, C. Mento, Luglioedotiore (dir.) Rorschach et Méthodes projectives : études et recherches cliniques (p.27-34). Trieste : Edizioni Luglio.
[9] Weismann-Arcache, C. (2009). Les surdoués, du bébé à l’adolescent. Les destins de l’intelligence. Collection Naître, Grandir, Devenir. Paris : Belin.
[8] Weismann-Arcache C. (2007). Le Petit Hans était-il surdoué, Traumatisme, phobie et symbolisation. Dans F. Marty (dir.) Transformer la violence (p.165-175). Paris : Éditions In Press.
[7] Weismann-Arcache, C. (2007). L’enfant surdoué a-t-il besoin d’un psychologue surdoué ? Dans S. Guillard (dir.) Adaptation scolaire, un enjeu pour les psychologues (p.64-75). Paris : Masson.
[6] Weismann-Arcache, C. (2006). Approche clinique des enfants à haut potentiel. Dans T. Lubart (dir.) Enfants exceptionnels. Précocité intellectuelle, haut potentiel et talent (p.178-190). Rosny sous Bois : Éditions Bréal.
[5] Weismann-Arcache C. (2004). L’évaluation de l’enfant en situation scolaire. Dans M. Emmanuelli (dir.) L’examen psychologique en clinique : situations, méthodes et études de cas (p.23-30). Paris : Dunod.
[4] Weismann-Arcache C. (2004). Les difficultés scolaires d’un enfant précoce Dans M. Emmanuelli (dir.) L’examen psychologique en clinique : situations, méthodes et études de cas (p.227-240). Paris : Dunod.
[3] Weismann-Arcache C. (2004). La déficience intellectuelle n’est plus ce qu’elle était. Daîs M.`Emoanuelli (dir.) L’examen psychologique en clinique : situations, méthodes et études de cas (p.241-252). Paris : Dunod.

2- PROJETS DE RECHERCHE ET VALORISATION

2011-2015 Intelligence et Handicap : le paradoxe du haut potentiel intellectuel et de la vulnérabilité mentale. Responsable scientifique C. Weismann-Arcache (4 articles). Projet subventionne par le GRR (Grand Réseau de Recherche en Normandie) et l’IRISH (Institut de Recherches Interdisciplinaires Sciences de l’Homme)

2011-2015 Recherche dépression/haut potentiel en collaboration avec le CNAHP (Centre National d’Aide aux enfants et adolescents à Haut Potentiel) (2 articles)
Co-dirigé par Pr Sylvie Tordjman et C. Weismann-Arcache, 2010-2013 Durée : 3 ans.

2011 à aujourd'hui: Recherche internationale et interuniversitaire: L’enfant de 10 ans aujourd’hui, en collaboration avec l’Université Paris XIII (Pr. J.Y. Chagnon).

2010-2015 Recherche transversale « parents tardifs, enfants précoces »(2 articles).

Depuis 2009, recherche longitudinale « Le petit Hans était-il surdoué ? « L’homme aux rats était-il Asperger » ? Etude longitudinale du devenir des enfants à haut potentiel intellectuel à l’adolescence (2 publications).

3- ENCADREMENT RECHERCHE

2014-2017 Direction thèse allocation doctorale régionale, Psy-Nca (EA 4700) et MDPH Rouen : Haut potentiel intellectuel et troubles autistiques. Morgane Roman.

2013-2016 Depuis le 1er septembre 2014 Co-direction thèse allocation doctorale ministérielle avec le Pr Scelles (psychologie) et le Pr Beynier (sociologie) Processus de construction des liens intra et extra familiaux chez l’adulte trisomique 21. Psy-Nca, Anne-Laure Poujol.

2012-2015 Co-encadrement (50%) de thèse avec le Professeur Jullier, EA 185 Institut de recherche sur le cinéma et l’audiovisuel (IRCA) Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 : La quête du père comme moteur de la création chez Spielberg, Benoît Pergent.

2012-2015 Co-direction de thèse avec le Pr Scelles, Psy-Nca (EA 4700), puis direction depuis 1er septembre 2014 : Psychopathologie de la dyspraxie. Antonin Commune.

2012-2015 Co-direction thèse avec le Pr Scelles et J.M. Coq, Psy-Nca (EA 4700) l'observation des relations entre enfants handicapés et enfants non handicapés dans une crèche et en groupe thérapeutique, Anaïs Leroy.

2011-2012 Co-direction Master Recherche avec le Pr Scelles L’être et son image : étude de l’image du corps dans les dysharmonies cognitives. Antonin Commune.
2009-2011 Co-direction master Recherche Intelligence et fonctionnement psychique chez l'adolescent présentant des troubles du comportement. Pr Scelles.












Trouver dans l'annuaire

Trouver dans l'annuaire