Consulter la version mobile Rester sur cette version

Une du site


L’Université récompensée aux
Trophées Francophones
du numérique

L’Université de Rouen Normandie vient d’être récompensée aux Trophées Francophones du numérique dans le cadre du colloque international e-éducation organisé par l’ESENESR et la TELUQ du 7 au 10 novembre 2016 et retransmis en direct dans près de 40 réseaux Canopé et au Liban. Retour sur cette aventure avec Murielle Giles et Sandrine Syrykh, ingénieurs pédagogiques en Formation à distance au Centre de Formation Continue et chefs de projet JEDA.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le dispositif JEDA ?
JEDA est un dispositif visant à renforcer à distance les compétences de Jeunes Enseignants Débutant dans l'Action. Ce programme s’adresse à soixante enseignants de français langue étrangère ayant moins de trois ans d’expérience professionnelle et issus de six pays d’Europe Centrale et Orientale (Macédoine, Moldavie, Roumanie, Albanie, Arménie, Bulgarie). L’objectif de JEDA est d’accompagner ces jeunes enseignants dans le démarrage de leur carrière professionnelle en favorisant un échange de pratiques entre pairs. Concrètement, le programme se décline en différents temps synchrones et asynchrones. Les apprenants bénéficient de la plateforme asynchrone UniversiTice de l’Université sur laquelle chacun peut travailler à son rythme. Ils suivent également en petit comité des classes inversées synchrones qui jalonnent le parcours. La pédagogie de projet ainsi que l’accompagnement permanent sont les clés de voûte du programme. Au total, cela représente pour les JEDAs cent six heures de formation autour de trois modules que sont : le perfectionnement linguistique, le renforcement des compétences didactiques et enfin l’autoscopie.

Comment ce projet est-il né ?

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a lancé, en juillet 2015, un appel à projets sur la formation à distance des enseignants de français langue étrangère. Le Centre de Formation Continue de l’Université de Rouen Normandie a souhaité se positionner et c’est ainsi que l’aventure JEDA a débuté. Ce fut un vrai travail collaboratif pour aboutir à une proposition solide autour de la formation de formateurs et du français langue étrangère. Pas moins de sept enseignants du département des sciences du langage et de l’ESPE, ainsi que deux ingénieurs pédagogiques se sont investis dans la construction du projet. Les premiers ont réfléchi au contenu et à l’animation pédagogique quand les seconds se mobilisaient autour de l’ingénierie globale du projet et de la stratégie de formation à distance. Trois mois de travail ont été nécessaires pour parvenir à la proposition retenue par l’OIF. Le dispositif a ainsi pu commencer à la mi-décembre 2015 et s’est étendu jusqu’en juin 2016.

Quels sont les points forts de ce dispositif ?
Notre souhait était de proposer un programme participant à la construction de la professionnalité de ces jeunes enseignants qui sont, bien souvent, isolés de leurs pairs. Lutter contre l’isolement, harmoniser les pratiques, proposer des actions novatrices au travers des classes virtuelles et inversées, autant d’objectifs que nous nous étions fixés. Chacun a pu s’enrichir des autres apprenants, notamment grâce à l’interculturalité de ce programme. Une des plus belles réussites est d’avoir su créer de la présence à distance. 

Pourquoi avez-vous décidé de présenter ce projet aux Trophées du numérique ?
Nous avons participé au colloque international e-éducation qui s’est déroulé du 7 au 10 novembre 2016 et dont la thématique était « Penser les organisations éducatives à l’ère de la mobilité ». Dans ce cadre, ont été lancés les trophées francophones du numérique pour lesquels nous avons présenté le projet JEDA. Nous souhaitions mettre en avant l’innovation de ce programme avec le système de classes inversées, le module d’autoscopie et l’évaluation entre pairs via la webTV. Nous avons réalisé une vidéo de deux minutes présentant le projet et constitué un dossier de candidature. Sur les quarante projets présentés, le jury d’experts en a présélectionné vingt-deux qui ont dû faire une courte présentation orale durant le colloque. Par la suite, six prix ont été attribués et le projet JEDA a remporté celui de la « qualité de la production et de l’intervention pédagogique ». C’est une vraie reconnaissance quant à la qualité des dispositifs proposés par le Centre de formation Continue de l’Université de Rouen. Par ailleurs, cette récompense constitue un axe de valorisation pour l’Organisation Internationale de la Francophonie auprès de ses réseaux.

Quelles sont les suites à donner au projet ?

Le projet est reconduit avec quatre-vingt nouveaux enseignants dans sa formule initiale. Par ailleurs, nous proposons une nouvelle formation aux soixante professeurs déjà intégrés au dispositif. C’est donc un gros challenge qui nous attend avec pas moins de cent quarante apprenants cette année. Par ailleurs, le programme débouche sur des projets de recherche pour lesquels seront impliqués six enseignants-chercheurs de l’Université de Rouen Normandie et un de Paris-Descartes. L’axe de recherche étant bien entendu le français langue étrangère et le numérique.



Informations pratiques :

Date de l'évènement : du 10 janvier 2017 au 31 janvier 2017

Publié le 10 janvier 2017

mise à jour le 13 juillet 2017



Trouver une actualité

Trouver une actualité