Les Axes de recherche du GRR CSN

Axe 1: Patrimoine, Identité et Culture


La valorisation du patrimoine culturel de la Région a pu être réalisée, non seulement par des manifestations ouvertes au grand public (conférences, expositions), mais aussi par la constitution de bases de données en ligne consultables par tous.   En ce domaine, le projet sur Flaubert « Flaubert au travail, ses livres, ses manuscrits, ses commentateurs » s'est concrétisé sous la forme d'un site inauguré en 2009 (www.bovary.fr) qui jouit d'une notoriété internationale avec une fréquentation actuelle de 300 visites par jour, ce qui est considérable pour un site monographique. On évoquera également la création du site web UNIVENE destiné à développer les contacts entre universitaires et événements culturels.Dans un autre registre, mais avec un exceptionnel potentiel de développement, on mettra en exergue l'exploitation et la mise en valeur par des concerts, colloques et accueils en résidence, du fonds Iannis Xenakis, accueilli à l'université de Rouen et qui fait déjà l'objet de synergies avec des musicologues états-uniens. Le riche, mais souvent méconnu, patrimoine de la région a été ainsi mis en valeur par le développement de bases de données ou d'éditions électroniques de longue haleine : numérisation des manuscrits italiens et espagnols de la Bibliothèque municipale de Rouen, base de données sur l'activité théâtrale et musicale de Rouen et du Havre, depuis la fin du XVIIIe siècle, etc. D'autres projets ont visé à la constitution de fonds documentaires et d'études de l'histoire de la Haute-Normandie reposant sur son patrimoine mémoriel : inventaire des sources orales et recueil de témoignages d'événements du XXe siècle, notamment de l'Exode de juin 1940 (« MémOR »). Sur la place de la Normandie dans le monde, on notera les réalisations concernant des sujets occultés (traite, esclavage)  qui ont donné matière à la publication de deux recueils de récits (projet « Récits d'esclaves ») ou peu abordés (la reconstruction dans une perspective comparée avec la Basse-Saxe) bien qu'ils aient participé à la construction de l'identité régionale. D'autres projets ont abordé la question des transferts culturels (acculturation, assimilation) et la place de la Normandie dans ces processus depuis le Moyen Âge. Un modèle de thématique pionnière est, par son caractère novateur et les échos qu'il a suscités, le projet sur les séries télévisées. D'autres projets tels que l'étude sur la Foire Saint-Romain comme pratique urbaine et patrimoine de l'éphémère, ou encore le projet autour des concepts novateurs de « territoire littéraire » et de « cartographie littéraire », témoignent de la dynamique de recherche de l'axe 1.

Axe 2: Organisation et Développement des Territoires


 

Les projets, centrés sur les enjeux liés à la transformation et la mutation des territoires, se sont articulés autour de trois thématiques :

Les mutations spatiales et urbaines ont été étudiées selon des temporalités différentes et des types d'acteurs :

- en 2008, l'enquête croisée sur la localisation des services et la vulnérabilité des territoires face aux chocs de la mondialisation a mis en évidence la situation spécifique de la Haute Normandie par rapport aux autres régions françaises.

- l'analyse de la reconversion des territoires industriels en lieux culturels depuis une vingtaine d'années a permis la construction d'indicateurs pour modéliser l'impact social et territorial (modèle MIST « La Friche »)

- la réflexion sur la notion de régulation à partir de l'étude des évolutions de l'intervention de l'Etat aux XXe et XXIe s. (« TER-ECO-POL »), a conduit à une meilleure compréhension des transformations des territoires de l'action publique en Haute-Normandie (« TAPT »).

Les nouveaux ensembles mondiaux ont été étudiés d'une part, d'un point de vue fonctionnel (liens commerciaux...) pour illustrer les dynamiques d'intégration « MONDIS » (Mondialisation et Distance), et d'autre part, d'un point de vue des représentations. Les visions géopolitiques ont permis de délimiter des espaces de gouvernance et d'identifier des acteurs  privilégiés (« NorMONdie »).

Mobilité et développement portuaire : l'analyse de l'organisation spatiale menée dans les projets « DEVPORT » (développement Portuaire et territorial dans la Basse-Seine), « S-e-i-N-e/Grand Paris » (Interactions régionales) et « Nouvelles formes de mobilité des personnes » (co-voiturage, auto-partage,... etc.) caractérise l'attractivité et le positionnement du territoire de l'Axe Seine, modèle d'hinterland en Europe.

Ces projets ont été valorisés par des articles scientifiques et des ouvrages, des colloques et des séminaires mais aussi des sites  (www.normandie2010.org, forum de débats sur les grands enjeux d'aménagement de la Normandie avant les élections régionales).


Axe 3: Travail, Emploi, Formation


 

Les projets, qui ont mobilisé, dans une large pluridisciplinarité, les chercheurs d'une douzaine de laboratoires, ont eu la particularité d'être des programmes fédératifs d'envergure à la fois  régionale et  internationale, et de s'articuler en amont ou en aval à des ANR ou à un PPF.

Historiquement dédié à l'analyse des mutations du travail, des emplois et de la formation,  l'axe 3  est confronté aux problématiques de la différenciation (sociale, ethnique, sexuée, éducationnelle,...) dans les trajectoires individuelles et à l'analyse des dispositifs de formation et d'insertion :

- des enquêtes à champ large ont révélé les logiques de  construction des parcours de formation, qualification, emploi (projet « FQE1 »), et, plus particulièrement, le rôle du genre dans les trajectoires des jeunes (projet « FQE2 »). La différenciation est également traitée à propos de la construction des identités  plurielles dans le contexte des familles plurilingues (projets « PALIS » & « MIXCLASSIS »). Mais avec l'irruption de la crise -- économique, sociale et morale --, les concepts de discrimination et de décrochage se sont substitués à celui d'inégalité. Le projet « DISCRETS », incarne cette orientation et renouvelle le niveau d'analyse en termes de « différenciation sociale, ethnique, sexuée » en plaçant au centre de la réflexion la variable spatiale (accessibilité/accession, fixation, mobilité, circulation, logement, rapports et représentations des territoires).

 

 

- l'approche des dispositifs de formation et d'insertion  accorde une place importante à l'accompagnement - dans une acception large du terme - notamment en identifiant la contribution des Technologies de l'Information et la Communication. Le projet SPATIAL propose un prototype de tutorat hybride Homme-Machine alors que le projet CACI envisage la conception de cartes intelligentes permettant par exemple à un demandeur d'emploi ou de formation de cibler de façon interactive les ressources informationnelles pertinentes. Mais l'investigation des dispositifs conduit aussi à identifier la fonction des savoirs universitaires dans la formation des néo-professionnels (du secteur éducatif et de la santé) et à analyser les sources de  dysfonctionnements des apprentissages.

 

 

 

Axe 4: Santé et Société


Au sein de cet axe - le plus récent du GRR CSN --  qui envisage la santé comme une construction sociale aux dimensions multiples, trois thématiques principales sont abordées :

- la thématique Environnement et prise en charge des soins  a été développée avec le projet « LISO-LISA » qui interroge les tendances architecturales mises à l'uvre dans les dispositifs de soin (exemple du chantier de reconstruction du Centre Hospitalier Spécialisé en soins psychiatriques de Navarre d'Evreux). Un site web a été conçu pour accueillir les travaux sur les paysages thérapeutiques de l'architecture. Avec l'objectif d'appréhender le « vécu » individuel, le projet « AJANFIP »  a porté sur la souffrance psychique de jeunes majeurs, avec le double regard de ces jeunes eux-mêmes et des professionnels, sur la formation, l'insertion professionnelle mais aussi la famille. 

- la thématique Epidémies est traitée dans le cadre du projet PRES à travers les représentations et les politiques sanitaires. Deux exemples d'épidémies sont étudiées : la vaccination de l'épidemie de Grippe A (H1N1) de 2009-2010 et celle de l'Hyperendémie à meningoccoque B14 de 2006-2008.

- La thématique Handicap a été appréhendée dans le cadre d'un projet fédératif intégrant trois volets : un volet épidémiologique (enfants de moins de 6 ans en situation de handicap) ; un volet psychologique (évaluation de la qualité de vie) ; un volet sciences de l'éducation (point de vue des parents d'enfants en situation de handicap et des professionnels de la petite enfance).

L'axe 4  a été à l'origine de nombreux partenariats, inter-universitaires (not. Univ. Caen), mais aussi avec des institutions en charge de la santé (ARS, CHU de Rouen, Centre Becquerel, ..). L'axe a constitué l'assise du projet de Labex GIPSH (Groupement de recherche-innovation et de formation pour l'Inclusion des Personnes en Situation de Handicap) associant plus de 30 laboratoires sur le Croissant Nord du territoire national, projet qui a permis de développer des réseaux et partenariats nationaux dans une perspective interdisciplinaire. L'objectif principal est de contribuer à l'émergence en France de Disabilities Studies telles que menées chez nos partenaires étrangers.